Inktober 2018

En 2009, Jake Parker, un artiste américain, crée un défi autour du dessin à l’encre. Chaque mois d’octobre, chaque année, il se construit une petite liste de 31 mots, des mots qui seront les thèmes imposés de ses dessins quotidiens.

De son coté, le jeune Bryan le Cartooniste, décide de faire n’importe quoi en ne faisant pas de dessin à l’encre, et en ne produisant que 5 dessins.

C’était mon tout premier Inktober, et j’ai décidé de me lancer, les dessins suivant sont donc les 5 dessins réalisés sur les thèmes imposés par Jake et sa liste de mots.

(Des dessins à retrouver en anglais et en français sur mon instagram, n’hésitez pas à cliquer sur le lien / Drawings both in english and french on my Instagram )

Un premier dessin pour le 8ème jour et le thème Star, une étoile en anglais. Oui, j’ai mis 8 jours à commencer le défi, je suis du genre réactif.
Et voilà donc un petit astronaute qui flotte dans l’espace pour réparer l’ampoule cassée qui fait briller cette étoile.

Cosmonaute etoile1

 

Pour le 12ème jour, je travaille sur le thème Whale, la baleine !
Petite influence du Monde de Némo, cette fois ce n’est pas une raie qui amène les petits poissons à l’école mais bien cette belle baleine scolaire, c’est une 16 places, j’ai calculé.

baleine scolaire1.jpg

Le 22ème jour, je m’attaque au mot Expensive, coûteux dans notre langue.

panda expansive fr1

Le 24ème jour, c’est le mot Chop qui est à l’honneur, trancher en français.
J’ai donc décidé de rapporter le témoignage terrifiant de ces trois amis, une entrecôte, une pizza et une belle pomme verte, victimes d’une horrible agression au couteau.. Enfin, je crois. L’enquête n’est pas terminée.

Traduction :   « –  Hé ! Pourquoi tu nous as tranché ?     – C’est lui !  »

 

Chop, le couteau criminel1

Enfin pour le dernier jour de mon Inktober, le 25ème, je traite le mot Prickly, épineux en français.

Jean-Cactu, le rocker1.jpg

J’ai vraiment apprécié ce Inktober, c’était un défi difficile de faire 31 dessins, et j’ai dû en produire moins de 10 en comptant ceux qui étaient affreusement laids. Pour autant, j’en suis satisfait, j’ai pu dessiner un peu chaque jour, me forcer à traiter des thèmes que je n’avais pas choisis, et dessiner un raton-laveur et une baleine (oui c’est un motif de satisfaction).

 

 

 

 

Laisser un commentaire