Les animations du Cartooniste #1 : Premiers pas

Depuis que je suis petit, j’adore les dessins animés. (Et on me dit dans l’oreillette que l’Oscar de la meilleure première phrase pour un article de blog est attribuée à .. moi ?! Ah super, j’adore faire des discours !)

J’ai toujours rêvé d’en faire, mais il faut avouer que c’est énormément de travail. Alors chacun de mes essais s’est conclu sur un vilain petit gribouillage bourdonnant, sans aucune cohérence. Oui, c’était moche, c’est le mot.

Mais aujourd’hui, et depuis deux ou trois jours, j’ai regroupé toute ma conviction, je me suis motivé et j’ai commencé à suivre les tutos et les cours en ligne qui fleurissent sur l’internet !

Alors le résultat n’est pas impressionnant, je vous le concède, mais ce sont mes premiers pas dans l’animation.

Exercice 1 : La balle

Le premier exercice pour appréhender l’animation (et notamment ses 12 principes, qui sont potentiellement présents dans une bonne animation de balle) c’est la balle qui rebondit. Elle se déforme en rencontrant le sol, elle est censée accélérer lorsqu’elle repart, et ralentir en arrivant au sommet de sa trajectoire.

Balle © Bryan le Cartooniste
C’est hypnotisant ce petit machin !

Exercice 2 : Le cycle de marche

Autre étape importante pour appréhender l’animation, un cycle de marche.

J’ai pu constater assez rapidement que sans exemple, mon cycle de marche était trop brouillon, et rendait la démarche incohérente, saccadée et trop rapide.
Ici, mon personnage se promène, énergiquement certes, mais on voit qu’il marche, le chat aussi. Et je suis assez content du petit effet de poussière qui vole derrière leurs pas.

Première marche © Bryan le Cartooniste
Walking cycle pour les anglophones, et j’aime pas les chats, à la base ça devait être un chien, laissez moi tranquille !

Exercice 3 : Cycle de marche, de face, et décor qui défile.

Alors après un exercice de cycle de marche que je considérais comme plutôt réussi, j’ai craqué mon slip, et je me suis dit « Eh Bryan, ça serait cool de faire un super-héros qui s’éloigne d’une ville, les cheveux au vent ! ». Et comme je ne veux pas de conflit avec moi même, j’ai décidé d’essayer.

Le résultat n’est pas des plus convaincants, mais le cycle de marche, cette fois de face, est assez réussi, on distingue bien sa démarche, et pour une troisième animation, j’en suis plutôt satisfait. Pour le décor, c’est plus compliqué, au départ il était fixe, mais incohérent, puis j’ai décidé de le faire dérouler, et disparaitre à l’horizon, mais le rendu est assez confus, et les nuages ont une animation un peu trop saccadée, sans doute pas assez soignée.

Superhéros qui marche © Bryan le Cartooniste
Super-Chevelure s’éloigne de .. New-York ?

Et oui, ce sont les nuages de Toy Story, les plus beaux nuages bordel !

Laisser un commentaire